La couverture d’Anasterry : mode d’emploi

Anasterry_Couvactusf_300

Cédric Fernandez est le dessinateur qui a réalisé la couverture d’Anasterry avec son comparse Franck Perrot. Un exercice très particulier pour lequel il a bien voulu répondre à notre interview…

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je suis illustrateur de bande dessinées depuis une petite dizaine d’année maintenant. J’ai réalisé plusieurs albums comme Saint-Exupéry, le seigneur des sables aux éditions Glénat qui retrace la vie de l’écrivain et dont le tome 2 sortira début novembre. Je vis à Aix-en-Provence et j’ai la chance de travailler au studio Gottferdom avec plein de gens très sympas et très doués ce qui motive beaucoup pour bosser sur des tas de projets.

Cette couverture a été réalisée à quatre mains. Un petit mot sur ton collaborateur ? Vous avez l’habitude de travailler ensemble ?

saint-exupery-800-447x600Je travaille depuis pas mal de temps avec Franck Perrot, un super aquarelliste. C’est un ami depuis de nombreuses années, nous avons évolué tous deux dans le même fanzine Roannais ONABOK. J’ai eu la chance qu’il accepte de travailler avec moi sur plusieurs albums pour s’occuper de la mise en couleur. Pour cette couverture, nous avons travailler d’une façon un peu différente de d’habitude. Je lui ai fait un crayonné très poussé et je lui ai donné carte blanche pour repasser sur mon trait comme il le souhaitait. Je commence toujours par lui donner des indication sur l’ambiance que j’ai en tête et du ressenti de l’image et puis on échange beaucoup sur les recherches te tonalités, de lumières…  On se comprend assez vite et on n’a  pas peur de pointer les erreurs de l’autre. Du coup je crois qu’on s’apporte beaucoup et je pense qu’on fait une très bonne équipe.

C’était ta première couverture de roman, mais pas ta première couverture de livre. L’exercice est-il différent ? En quoi ?

parchemin
Recherches pour équilibrer la composition. Pour le moment, c’est pas encore ça…

D’habitude, je travaille sur les couvertures de mes propres albums de BD, du coup je connais mon sujet par coeur, je sais les éléments forts qui doivent ressortir en premier et donneront l’idée la plus fidèle de l’intérieur du livre. Ici, c’était bien différent. Compte tenu du manque de temps qui nous était imparti, je n’avais pas le temps de lire le livre. Audrey Alwett (la directrice de collection) m’a fait un résumé détaillé de l’histoire afin que je puisse sentir l’univers de celui-ci et m’a ensuite expliqué ce qu’elle avait en tête pour le visuel de couverture. Son idée m’a paru pertinente, ce qui m’a permis de me mettre tout de suite au travail.

 

14231948_1092629437484019_1799353995716023477_o
Le dessin fini

Avant d’en arriver à ce joli résultat, il y a un certain nombre d’étapes… Tu peux nous en parler ?

Dans un premier temps, je rassemble un maximum d’informations sur le projet. Ici c’était Audrey ma principale interlocutrice. J’essaie de comprendre l’univers, le contexte et les personnages pour pouvoir en sortir quelque chose de cohérent.
Après un temps de réflexion, je commence à proposer des croquis très épurés afin de prendre la température et de voir si je suis sur la bonne direction.
Ensuite c’est un travail de va-et-vient avec la directrice de collection et l’auteur. On met certains éléments en avant, on en supprime d’autre inutiles… C’est un travail laborieux mais qui porte ses fruits.
Quand nous sommes tous d’accord, je finalise le dessin au noir et blanc puis j’envoie ça au coloriste en lui donnant le maximum d’informations.


S’en suit pas mal d’échanges du même type que pour la scéquence du dessin, où ici, nous allons plutôt parler en termes de dominante colorée, de saturation de la couleur etc…
Pour finir, nous travaillons tous ensemble (la directrice de collection, l’auteur, le coloriste et moi) pour apporter les derniers détails afin que le résultat soit le meilleur possible.

 

Anasterry est paru en librairie le 18 août, il est déjà imprimé, mais tu ne l’as pas encore entre les mains… D’après les photos, tu es content du résultat ?

Au moment où j’écris ces mots je suis sur une plage d’Espagne et je n’ai pu avoir une idée de l’impression de la couverture qu’avec ce que j’en ai vu sur le web mais le résultat me parait très convaincant ! J’ai hâte de l’avoir dans les mains pour me faire une vraie idée de l’objet. Ça faisait quelques temps que je voulais réaliser des couvertures de roman alors je suis assez fier de ce travail. Je remercie ceux qui ont fait appel à moi pour leur confiance et leur gentillesse en espérant en faire plein d’autres à l’avenir.

14188429_1092630240817272_7467152147367104390_o
Une fois maquettée par Eric Holstein, le graphiste d’ActuSF

Merci et à bientôt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s